Sunday, 23 July 2017
BREAKING NEWS

L’Université, moteur du développement des sociétés

La 16e assemblée générale des institutions membres de l’Agence universitaire de la Francophonie de São Paulo (Brésil) tenue du 7 au 9 mai 2013 en présence des représentants de 610 institutions d’enseignement supérieur issues de plus de 65 pays, s’est achevée sur le renouvellement de ses conseils, l’élection de son nouveau président et une déclaration finale, point d’orgue de la prochaine programmation.

« Cette Assemblée est historique par le nombre de ses participants : nous n’avions jamais réuni autant d’universitaires, provenant d’autant de pays. Cela démontre avec éclat que l’AUF fédère la communauté universitaire de langue française ; cela montre la vitalité associative de notre organisation. » déclare Bernard Cerquiglini, Recteur de l’AUF, lors du discours d’ouverture. Il ajoute « Répondant aux souhaits de nos membres, nous nous sommes fixés des priorités spécifiques et complémentaires pour consolider la Francophonie universitaire (…) Depuis quelques années, nous avons repoussé les frontières de la Francophonie traditionnelle, en dépassant les rancœurs du passé, les clivages politiques, voire les conflits. La carte des adhérents de l’AUF dessine les contours d’un monde meilleur. Nous, universitaires francophones, le croyons possible ; nous y contribuons. Une Francophonie nouvelle émerge : nous avons des membres au Brésil, en Inde, en Chine. C’est en ces contrées prometteuses pour la coopération de demain qu’il convient de porter haut l’étendard de la Francophonie universitaire. »

Engagement des membres pour un espace scientifique francophone, acteur du développement des sociétés

Cette assemblée fut également l’occasion d’affirmer l’attachement des membres à la francophonie et, en son sein, à l’AUF dans sa mission de susciter, structurer et animer la coopération des établissements universitaires francophones. La vitalité des savoirs étant menacée par l’uniformisation linguistique, les membres considèrent que l’AUF offre, avec la langue française, un espace de rencontre pour les connaissances scientifiques et pour la communauté universitaire qui respecte cette diversité linguistique et culturelle.C’est pourquoi, forte du remarquable potentiel de coopération que représente la libre association de 782 membres, la francophonie universitaire fait entendre sa voix, à l’échelle mondiale, auprès des gouvernements, des grands acteurs internationaux et de la société civile ; elle porte en elle une vision de l’université comme moteur du développement des sociétés.

Les 782 membres de l’Agence prennent solennellement position sur quelques questions fondamentales :

  • l’université au service de la société,
  • la circulation des savoirs,
  • la promotion du numérique éducatif,
  • l’évaluation des établissements d’enseignement supérieur,
  • l’engagement pour l’accès des femmes à l’éducation supérieure et aux responsabilités universitaires,
  • l’enseignement supérieur au service de la société : renforcer la pertinence sociale et économique des formations et de la recherche.

Un nouveau président à l’esprit associatif

Au cours de cette assemblée générale, Abdellatif Miraoui, président de l’Université Cadi Ayyad de Marrakech (Maroc), a été élu président de l’AUF le vendredi 9 mai 2013 et a pris immédiatement ses fonctions. Professeur en Sciences de l’ingénieur, il a été vice-président de l’Université de Technologie de Belfort Montbéliard en France et a travaillé pour des multinationales telle que Alstom. Il a affiché son désir de renforcer « l’espace scientifique en français […] et de diminuer la fracture du savoir et de la formation en ciblant en particulier la formations des formateurs. »

En savoir plus :

Le site de l'AUF
Lien vers le site de l'assemblée générale de l'AUF
« »
Related Articles

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *